6 erreurs à éviter dans la programmation de batterie

6 erreurs à éviter dans la programmation de batterie

1 19324

Comme de nombreux compositeurs vous êtes amener à réaliser des pistes de batterie aidé de votre logiciel musical favori.
La section rythmique d’une composition musicale est déterminante car elle influe sur le groove d’un morceau. Une partie de batterie non réaliste peut plomber un morceau aussi, voici quelques les techniques et astuces pour obtenir des parties batterie convenables en Midi.

Une partie impossible à jouer sur une batterie

Les batteurs n’ayant que deux mains, si votre batteur virtuel frappe avec ses mains plus de deux éléments en même temps il y a manifestement un problème !
Tentez de mimer les parties programmées avec vos mains et vos pieds (lentement) pour vous assurer qu’elles sont faisables physiquement. Soyez donc réaliste !

Un mauvais taux de quantification

Une quantification parfaite peut faire autant de mal à un groove de batterie que l’absence totale de quantification. Pour replacer les notes d’une pattern, une méthode consiste à bouger manuellement les notes dans la grille de tempo de votre séquenceur pour les rendre plus naturelles. Vous pouvez aussi utiliser la fonction de quantification itérative de votre séquenceur si ce dernier en possède une.

Une charleston ennuyeuse

L’une des erreurs les plus courantes est que chaque note d’un même élément est programmée avec la vélocité maximale tout au long de la séquence. C’est un peu moins vrai pour le kick et la caisse-claire, mais c’est crucial pour la charleston.
Conseil : baissez la vélocité de chaque note qui tombe sur des temps faibles.

Une caisse claire statique

Les coups de caisse-claires sur les contre-temps peuvent être programmés sans problème avec un niveau de vélocité maximum pour chaque coup. Par contre, laisser chacun d’entre-eux avoir un son identique est une erreur qu’il faut éviter.
Si votre banque de sons possède des samples de type « round robin » permettant à chaque coup de sonner différemment, utilisez-les. Sinon, placez un petit rimshot par ci par là pour amener de la dynamique.

Les plans « mitraillettes »

Programmer des breaks de batterie demande un jeu très rapides. Tant que possible, utilisez des samples différents pour la main gauche et pour la main droite, ou modifiez la vélocité d’une note sur deux pour imiter l’emphase naturelle de la main gauche (ou droite) d’un batteur.

Une crash isolée

Les crash ne sonnent jamais vraiment bien lorsqu’elles sont isolées. Un batteur ne les utiliserait donc jamais seules pour créer un impact.
De manière générale, les crash sont souvent jouées en même temps qu’un kick, qu’une caisse claire ou qu’un tom.

1 commentaire

  1. Tres sympa comme tuto. J’avais ez drummer dans les cartons depuis qq années sans m’en être vraiment servi et la je viens de découvrir un truc vraiment sympa et tellement plus simple a mettre en oeuvre que sur studio drummer. Encore merci

Laisser un commentaire :