Albums & artistes
Articles sur les albums, les articles et les musiciens

0 246

Avec la vague de musique électronique que connait le 21e siècle, il s’avère maintenant assez difficile de se remotiver à apprendre à jouer d’un instrument de musique, quel qu’il soit. Pourtant prouvés comme boosters de l’activité cérébrale, les instruments, autant cuivres que bois, vents ou cordes, finissent souvent dans la poussière du grenier.

2 16547

Seul, en famille, entre amis, chanter regorge de bienfaits souvent insoupçonnés. Alors ne vous en privé pas, et faite en profiter vos enfants qui en tireront de nombreux bénéfices. Voici quelques unes des nombreuses vertus du chant et comment elles agissent sur celles et ceux qui le pratiquent.

0 15874

hounds-of-love-52bcdcc675b2a

 

Il y a un peintre italien qui s’appelait Carlotti. Il a défini la beauté. Il a dit que c’était la somme de tous les éléments s’harmonisant de telle sorte que rien ne devait être ajouté, enlevé, ou changé – Next de Lee Tamahori. Cela pourrait s’appliquer à cet album. Entre nous, à l’époque où il était nécessaire d’acheter des disques, combien en avez-vous acheté pour un, deux ou trois morceaux au final ? Celui-ci échappe heureusement à la règle. Il est constitué en deux parties. La première, très commerciale puisqu’on retrouve les deux gros hits « Running Up That Hill » (repris plus tard par Placebo avec un tempo plus lent)  et « Cloudbusting ». La deuxième, plus conceptuelle où Kate Bush nous fais découvrir son univers très « celtique », où Bilbo le Hobbit croiserait la troupe des Monthy Python dans les Hauts de Hurlevent, d’Emily Brontë. Je n’invente rien puisque Kate a justement composé « Wuthering Heights » quelques temps auparavant. Il faut écouter le merveilleux « And Dream Of Sheep » introduire la patineuse de « Under Ice » qui va réveiller la sorcière de « Waking The Witch » pour comprendre que la musique peut parfois nous emmener très loin, comme si nous avions été hypnotisés durant une nuit pour nous réveiller par un « Morning Fog » qui clôt l’album. Une fois encore et contrairement à ce que l’on peut penser, l’utilisation des séquences n’est pas un frein à l’émotion et puis Kate Bush est une artiste féminine majeure à découvrir de toute façon.

1 43348

tears-for-fears-songs-from-the-big-chair

Tears For Fears, un nouvel album pour 2015 ? Tears For Fears, New Forthcoming album in 2015 ?
En attendant un probable nouvel album de Tears For Fears pour l’an prochain ainsi qu’une tournée mondiale, découvrez Songs From The Big Chair sorti 30 ans plu tôt, en 1985 donc. Il a été vendu à plus de 8 millions d’exemplaires à travers le monde avec moult singles comme « Shout », l’hymne incantatoire, parfait pour ouvrir les coupes du monde de football, « Everybody Wants To Rule The World », shuffle pimpant et sautillant qui avait mis l’Amérique à genoux et « Head Over Heels », repris dans le film (Culte pour certains) Donnie Darko. Tears For Fears, n’a pas été le groupe majeur dans la catégorie New-Wave des années 80. Il faut plutôt se tourner vers U2, Depeche Mode et The Cure. Néanmoins, il les talonne de peu. Pour moi, Tears For Fears serait un peu une passerelle entre U2 et Peter Gabriel muant à chaque album. Tellement même qu’ils ont pu dérouter nombre de fans notamment entre cet album très commercial et l’album suivant The Seeds Of Love. Mais ceci est une autre histoire. En attendant, si vous voulez découvrir le meilleur de la musique des années 80 (sisi il y en a eu), il vous faudra écouter Songs From The Big Chair.