Le Korg Kross, un clavier nippon ni mauvais

Le Korg Kross, un clavier nippon ni mauvais

0 20487
Korg Kross

Le Kross est l’un des derniers claviers produit par le fabricant japonais. Le Kross est un clavier hybride qui réunit au sein du même appareil un séquenceur MIDI 16 pistes, un arpégiateur, une section de batterie, et un semi arrangeur.

Le Kross est composée de 42 multi échantillons et 890 échantillons de sons de batterie. Il dispose par ailleurs du moteur de synthèse EDS (Enhanced Définition Synthesis) qui permet d’affecter deux générateurs d’enveloppe par voix (une pour le filtre, l’autre pour le VCA), deux LFO complétés par un double générateur de «Key Tracking» et un double mixeur de type AMS.

Workstation Korg Kross, face avant
Workstation Korg Kross, face avant

La section effet offre 134 effets distincts, dont 7 sont utilisables en même temps, 5 effets d’insertion et 2 effets de type Master.

Le clavier dispose six filtres dont deux filtres multimodes par voix (Low Pass, Band Pass, High Pass, Band Reject). La polyphonie varie selon l’utilisation de multi échantillons stéréo ou mono, ce qui peut s’avérer limitant voire frustrant lors de certains usages.

Le mode Favoris permet de mixer quatre programmes ou combi de votre choix pour un total de 64 timbres. Le mode Quick Layer/Split du clavier permet de configurer en direct l’empilage de sons et leur répartition sur le clavier.

La connectique du Kross est composée d’entrées en jack 3,5 mm et 7,35mm permettant d’exploiter une source audio externe et de sorties audio (jack 6,35). Face arrière on trouve également des emplacements MIDI In/Out, deux insert de pédale, un slot d’extension pour carte mémoire SD (de 2 à 32 Go) et une prise USB qui permet son raccordement à un ordinateur. La prise pour casque est située face avant du clavier ce qui s’avère très pratique.

Korg Kross, vue arrière
Korg Kross, vue arrière

Avec ses 4,3 kg, le Korg Kross se veut facilement transportable et un instrument que l’on peut utiliser partout. Ainsi, une poignée est incorporée dans la face arrière de la version 61 touches et l’alimentation externe, peut être remplacée par des piles. A noter que le Kross ne disposant pas de hauts parleurs intégrés, vous devrez palier à cette absence s’il vous vient l’envie d’aller jouer dans le désert.

Si le séquenceur du Kross s’avère très pratique riche de nombreux modes de séquencement, l’arpégiateur, bien que programmable est quant à lui très limité.

Il est possible lorsque l’on active un programme ou une combi de faire tourner de façon indépendante le rythme de votre choix.

Côté son, les pianos sont très intéressants au même titre que les cordes.

Le toucher du clavier n’a rien d’exceptionnel, les touches ne sont pas lestées.

 

En conclusion, le Korg Kross est une workstation polyvalente dont la qualité des timbres est très variable. Les plus du Kross résident principalement en la qualité des pianos qui donne envie de jouer avec.

C’est donc un bon clavier pour commencer et compte tenu de son prix, on lui pardonne la qualité passable de son clavier.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire :