Test du Ghostwriter de chez EastWest

Test du Ghostwriter de chez EastWest

2 20945
EW Ghostwriter

Ghostwriterest le fruit du compositeur et expert en design sonore Steven Wilson (du groupe de rock progressifPorcupine Tree) et de Doug Rogers de chez EastWest. Ghostwriterutilise un nouveau moteur sonore et dispose d’un nouveau simulateur d’ampli et du delay EchoplexEP-1 conçu spécifiquement pour cette bibliothèque.

Me basant sur le nom et la description du produit, j’ai d’abord pensé que Ghostwriter allait être une collection de phrases échantillonnées, comme le proposent de nombreux éditeurs via une approche de type « kit de construction ». Mais ce n’est pas le cas. Avec plus de 60 Go de guitares, basses, batteries, claviers et chant, Ghostwriter se veut un instrument développant l’inspiration par le biais d’une collection de sonorités sombres voire moroses.

Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation magistrale d’effets qui parviennent à créer un paysage sonore étrange et parfois inquiétant.

Les instruments

Les instruments de Ghostwriter sont répartis en six dossiers pour la Guitare, Basse, Clavier, Batterie, Chant, et Divers. La bibliothèque est très bien organisée, et la plupart des instruments sont déclinés de façon riche et précise. Vous pouvez  ainsi choisir un modèle particulier de batterie dont le timbre vous intéresse.

EW Ghostwriter
EW Ghostwriter

La bibliothèque de son est composée de très nombreux modèles de guitares qui est l’instrument le plus représenté. . Elles sont proposées avec une myriade de déclinaisons : sonorités lourdes, sales, son planant, modulées… Il y en a pour tous les goûts.

Une fois que vous choisissez un instrument et approche sonore, vous avez possibilité de choisir un certain nombre d’articulations de performance, comme soutenu (avec et sans vibrato), staccato, coupé, coupé staccato, round-robin, et ainsi de suite.

Chaque texture dispose d’un patch que vous appliquez ou non selon votre souhait. A noter que plus on applique de patch et les besoinsde mémoiresont importants.Seules troisbasses sont inclues dans la bibliothèque, mais ellessonnent toutesincroyablement bien et disposent de variations (jeu au doigt, slap, soutient…) et d’effets qui permettent de faire beaucoup de choses.

Le choix desclaviers et des voix est beaucoup plus restreint. Les voix sont masculines et féminines, les échantillons oohsetah. Il existe plusieurs variations sonores amped, filtrés, etambiantes. La bibliothèque des claviers intègre des échantillons tout frais de clavinet, pianos, glockenspiel, vibraphone et farfisaetquelques autres. Ils ont tous ététraitésafin de produire un son cool etmystérieuxquis’adaptera parfaitement àun épisode deAmerican Horror Story. Les texturesà base declaviers bizarres sont faciles à trouver dans la bibliothèque des synthés. Le dossierdetambourest construitprincipalementautour d’unkit qui dispose d’une réverbération Gate ainsi que divers effets. J’aurais bien aimé qu’il y aitplus de choixdans la bibliothèque des tambours même si Ghostwriter  a priori n’est pas destiné àêtreune bibliothèque detambour. Mais EastWest dispose d’une riche bibliothèque sonore notamment avec le ministèredeRock 1et2.

Plus articulations et de meilleures cymbales auraient été un plus.

Le répertoire « sonsdivers »complètela collection.Dans l’ensemble, il est évident quebeaucoup de tempset d’efforts ont été consacrés pour créercessons. C’est là quel’expérience et lescompétencesenregistrementdeWilsonetRogers ont beaucoup joué.

Modèles d’amplis et effets

La plupart des textures utilisent abondamment des effets. Certains d’entre eux sont intégrés dans leséchantillons (comme Leslie) et pour d’autres les effetssont ajoutés dynamiquement. Lesimulateur d’ampliest livré avec80presetsqui sonnent à mourir. S’il s’agissait d’unplug-inautonome, je l’achèterais !

Ampère communes Fender, Marshall, Mesa Boogie, Soldano, Vox et sont bien représentés, tout comme les amplis moins courants par Engl, divisé par treize, ToneKing, et les chefs Cameron. La plupart des modèles proposent différents choix de micros. Il n’est pas possible de mélanger deux combinaisons de micro ou d’ampli mais globalement cette collection de presets sonne brillamment.

Le nouveau delay EP-1 vous permet de définirle temps de retarden millisecondesou bien d’appliquer une synchronisation avec le système hôte sur la base d’unité de mesure comme la croche.

En revanche, il n’est pas possible de produire des retards panoramiques, le retard est stéréo mais cela suffit à donner beaucoup de profondeur et de flexibilité au son.

Conclusions

Une fois que j’ai compris l’approche de Ghostwriter, j’ai été en mesure de réaliser tout son potentiel. La création de textures cinématographiques sombres et modernes est un exercice difficile car il faut une réelle connaissance des bases sonores et un savant usage d’effets.

On retrouve dans Ghostwriter toute l’habilité de ces créateurs lorsque l’on explore les différentes textures. La grande collection de guitares et de basses avec répondra aux attentes d’un grand nombre de compositeurs souhaitant créer des ambiances musicales sombres.

L’outil offre d’avantage une palette d’instruments intéressants plutôt qu’un ensemble instrumental complet. J’aurais ainsi apprécié d’avantage avoir un kit de batterie plus riche.

Vidéo

Pour ce faire un premier avis :

2 COMMENTAIRES

  1. Instrument assez déroutant a la première utilisation et surtout très éloigné des banques d instruments classiques qui ont fait la marque

  2. Au vue de la vidéo les sonorités ne semblent vraiment très typées donc peu aptes à être utilisées partout. Les effets jouent un rôle prédominants en créant l’atmosphère du Gostwriter (en tout cas j’en ai l’impression). En mixage, si l’on remet à plat la partie effet, il y a un risque de dénaturer le travail construit au niveau de chaque son par Eastwest.

Laisser un commentaire :