Avantages et inconvénients des principaux types de micros

0
3824

Quels sont les différents types de microphones ?  Si cette question vous a traversé l’esprit, voici quelques éléments de réponse.  Il existe trois principaux types de microphone et chacune de ces familles disposent de caractéristiques qui lui sont propres.  En connaître les différences peut vous aider à prendre de bonnes décisions quant à la façon dont vous allez capturer l’audio, que ce soit en enregistrement de type studio ou lors d’un concert.

Cet article vous aidera à comprendre les grands principes techniques de ces micros et, selon la configuration, de quelle manière leur usage est pertinent.

Voici donc les principaux types de microphone et leur usage :

Les microphones électrodynamiques (à bobine mobile) :

Sennheiser E845
Sennheiser E845 – Micro dynamique

Les micros dynamiques sont les chevaux de travail du monde audio.  Ils sont fabriqués sur la base d’une conception simple, nécessitant très peu de pièces mobiles.  De ce fait, ils sont assez robustes.  Il utilise une bobine de fil et un aimant pour créer le signal audio.
Les microphones dynamiques sont les mieux adaptés pour traiter des niveaux de volume assez élevés, tels qu’issus d’amplificateurs ou de batteries.  Ils ne nécessitent pas d’alimentation externe ou piles et ils n’ont pas d’amplificateur interne.
Les micros dynamiques sont généralement peu sensibles, c’est la raison pour laquelle ils restituent le spectre de façon moins précise.
Avantages :

  • Résistant
  • Supporte de très grandes dynamiques sans risque de dégradation
  • Peu coûteux

Inconvénients :

  • Sensibilité limitée
  • Peu fidèle

Utilisations standard :

  • Voix en proximité (micro main pour le chant, la parole ou sur perche)
  • Instruments en proximité

Exemple de micros dynamiques : Sennheiser 845, Shure sm58

Les micros à condensateur statiques ou électrostatiques

Rode-NT3-0Il est constitué d’une une résistance dont le premier côté est la membrane et le second une plaque arrière qui est chargée par une alimentation extérieure.
Il existe deux types de microphones à condensateur : à petite et grande membrane. Les modèles à grande membrane sont moins précis dans la reproduction des aigus que leurs équivalent à petite membrane. En revanche, en raison de la taille de leur membrane, les micros à petite membrane présentent une sensibilité moindre aux légères variations d’amplitude et requièrent donc une amplification supérieure.
Comme ils sont généralement plus réactif et sensible, ils sont très bien adaptés pour capturer les nuances délicates et sont donc bien adaptés à des fins d’enregistrement.  Ils ne sont généralement pas recommandés pour les travaux à haut volume, car ils peuvent être susceptibles de fausser la prise du son en raison de leur sensibilité.

Avantage :

  • Grande définition du son
  • Fidèle
  • Bruit équivalent très faible

Inconvénient :

  • Nécessite une alimentation externe
  • Fragiles
  • Très sensible aux variations de température et d’hygrométrie
  • Très sensible aux bruits de manipulation

Utilisations standard :

  • Très indiqué pour la prise de son à distance
  • Peut être utilisé de façon plus étendue tant que l’on ne l’expose pas à des conditions qui risqueraient de le dégrader.

Exemple de micros à condensateur : Rode NT3, Audio-Technica AT2020, Neumann TLM 103

Microphone à Ruban :

Beyerdynamic M160 - Micro à ruban
Beyerdynamic M160 – Micro à ruban

Le microphone à ruban convertit une variation de pression sonore en signal électrique à l’aide du phénomène de l’induction magnétique. Il fonctionne donc selon le même principe que le microphone à bobine mobile mais la bobine est dans ce cas remplacée par un fin ruban métallique faisant également office de membrane acoustique. Historiquement utilisés pour la voix, sont aussi souvent utilisés pour les pianos, les amplificateurs de guitare, de cornes et contrebasse.
Ils procurent un son très naturel et très précis car la bande passante est très large mais souffre par contre d’un très faible niveau de sortie. Il est aussi extrêmement sensible aux chocs, au vent et aux surpressions acoustiques. Le micro à bande donne de très bons résultats sur certains instruments comme les cordes. Cependant, ce sont des micros coûteux, particulièrement fragiles et chers nécessitant une pré-amplification.

Avantage :

  • Grande définition du son

Inconvénient :

  • Nécessite une alimentation externe
  • Faible niveau de sortie
  • Fragiles
  • Sensible au vent et surpressions acoustiques

Exemple de micros à ruban : Royer R-121 et le MXL R77.

Les microphones à Electret

Ils fonctionnent selon le même principe que le micro à condensateur à la différence près que la membrane est fabriquée avec une polarisation permanente, grâce à une alimentation externe. Le problème avec ces micros est qu’avec le temps la polarisation de la membrane finit par s’estomper. D’autre part, les micros à électret  ont besoin d’une source d’alimentation qui peut de 48V ou bien interne basée sur une pile.
Avantage :

  • Micro peu couteux
  • Robuste

Inconvénient :

  • Durée de vie limitée
  • Bande passante assez limitée

Utilisation :
·  Peut être utilisé en proximité ou à distance
·  Utile pour des conditions de prise de son difficiles (humidité, froid…) qui empêchent l’utilisation d’un électrostatique
·  Peut être utilisé en micro-main (faible sensibilité aux bruits de manipulation)

Exemple de micros à électret : Sony ECM-670

Pour brancher ces différents types de micro à votre ordinateur, vous aurez besoin d’une interface audio disposant d’une prise XLR (connecteur 3 branches) et d’une alimentation fantôme si vous utilisez un micro à condensateur. Il existe également des modèles USB que l’on peut directement brancher sur l’ordinateur sans passer par une carte son.
Vous pourrez trouver toutes sortes de micros sur le site Sonovente.com

Répondre/Commenter

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici