Milonga Music - Guitare, synthé, piano, batterie

L’Essence du Fuzz : Lizard Queen d’EFX

La Lizard Queen Octave/Distortion, fruit d’une collaboration unique entre Electro-Harmonix, Josh Scott de JHS Pedals et le graphiste Daniel Danger, est une version compacte de la célèbre pédale « big box » de JHS. Cet appareil est un hommage à Mike Matthews, le fondateur d’EHX en 1968, et s’inspire des pédales fabriquées par EHX au milieu des années 70. En édition limitée, elle présente un boîtier métallique vintage avec des graphismes sérigraphiés, des transistors NOS et une conception de circuit traditionnelle avec des pistes dessinées à la main par Danger.

La version nano de la Lizard Queen conserve le même design et les mêmes contrôles pour le volume, l’octave et la balance. Elle intègre des fonctionnalités contemporaines telles qu’un port pour alimentation externe et une LED d’indication marche/arrêt, similaires à celles de la version de JHS. En ouvrant le compartiment inférieur, on accède à la batterie au carbone résistante préinstallée, permettant une vue complète des composants internes, contrairement aux vues limitées du circuit imprimé que l’on trouve habituellement.

Scott affirme que la Lizard Queen n’est pas une simple reproduction des pédales octave-fuzz classiques comme celle de Roger Mayer ou la Foxx Tone Machine, mais qu’elle se distingue par son originalité. La pédale est remarquable pour son fuzz à gain fixe, qui élimine le bouton de gain traditionnel au profit d’un contrôle de balance innovant qui modifie la tonalité et le gain. La distorsion est plus dense en tournant la balance vers la position « Shadow » et plus tranchante vers la position « Sun », surtout si l’on ajuste également le contrôle d’octave interactif.

EHX Lizard Queen - Face arrière
EHX Lizard Queen – Face arrière

Avec un contrôle d’octave dédié (une caractéristique peu commune mais partagée par l’Octavix d’EHX), cette pédale permet d’ajuster finement l’effet d’octave, du presque imperceptible à un son aigu marqué par des modulations de type ring modulator. La Lizard Queen offre aussi un niveau de sortie élevé, permettant un boost important si nécessaire.

Testée avec un amplificateur Fender Deluxe Reverb et une variété de guitares Fender, Gibson et PRS, la Lizard Queen permet de facilement obtenir des sons qui évoquent les pédales octave-fuzz classiques ou même des pédales sans octave comme la Big Muff ou la Fuzz Face, tout en offrant une large palette de sons originaux et agréables.

La Lizard Queen est très ludique et, pour un prix de 99 $, elle offre la qualité d’une pédale boutique à une fraction du prix de l’original de JHS, qui est considéré comme une œuvre d’art sonore à part entière.

En conclusion, si vous souhaitez évoquer Jimi Hendrix ou simplement enrichir vos sons de distorsion avec un octave-fuzz flexible, la Lizard Queen est un excellent choix et mérite son Editors’ Pick Award.

Caractéristiques :

  • Contrôles : Volume, octave, balance
  • Connexions : Entrée, sortie, prise d’alimentation 9V DC centre-négatif (adaptateur non inclus)
  • Interrupteur au pied : True-bypass mécanique
  • Inclus : Pile 9V
  • Dimensions : 10,8 cm x 5,7 cm x 3,2 cm

Pour plus d’informations, visitez le site d’Electro-Harmonix.

Voir les prix sur
Acheter sur Thomann
117,00  sur
Acheter sur Amazon

Related Articles

Répondre/Commenter

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici

Voir les prix sur
Acheter sur Thomann
Voir les prix sur
Acheter sur Amazon

Sur le même thème

Derniers articles