Yamaha Genos, le test

0
3096

Que vous recherchiez une Workstation ou un clavier arrangeur, le Genos est riche en fonctionnalités et dispose des fonctionnalités pouvant répondre aux besoins des deux types d’utilisation.
La sortie du nouveau clavier haut de gamme de Yamaha, le Genos, est un petit événement pour les auteurs-compositeurs et interprètes. Contrairement à toutes attentes, le Tyros 6 ne verra pas le jour, et Yamaha a repris la conception de l’instrument depuis ses fondements pour produire ce nouvel arrangeur, un digne successeur du Tyros 5.
Le principal profil des utilisateurs de claviers arrangeurs est plutôt un musicien qui attend d’un instrument qu’il l’accompagne facilement sur la plupart de ses morceaux et qu’il dispose d’effets intégrés pour soutenir le chant. Ici, l’attente porte d’avantage sur la richesse musicale d’un arrangeur plutôt que la capacité de l’instrument à permettre des montages sonores ou offrir des fonctionnalités pointues.
Dans cet esprit, Yamaha a classé le Genos comme une Workstation numérique afin d’éviter tout préjugés. L’essayer le confirme car la Workstation offre des sons étonnants, des styles musicaux bien conçus, et une gamme de technologies de pointe.

Ergonomie

Le Genos est ergonomique avec un écran tactile couleur de 9 pouces et un éventail de boutons et de curseurs proprement disposés et de façon moins encombrée que sur son prédécesseur, le Tyros 5.
Dès que vous l’allumez, le Genos est prêts à jouer des sons riches et réalistes, à fournir un accompagnement dans des styles musicaux variés et à accompagner votre chant. Toutes ces fonctionnalités sont clairement affichées à l’écran et facile à sélectionner, il suffit de toucher l’écran. En outre, l’interface utilisateur permet d’accéder aux commandes et aux paramètres de manière très flexible.

La page « Voice Part Setup » permet de configurer la partie vocale et donne un aperçu des quatre parties et de leurs paramètres de mixage et d’effets. Touchez n’importe quelle zone pour l’éditer directement, ou allez à une page d’édition plus détaillée.

Sur la gauche, on trouve neuf curseurs et six boutons. Les boutons ont trois ensembles de paramètres assignables, et les curseurs deux ensembles, tous avec leur propre écran dédié.
Au bas de l’écran d’accueil, on trouve six onglets assignables qui peuvent appeler n’importe quelle page, ce qui réduit les manipulations pour se rendre directement sur certaines pages.

La page d’accueil du Genos affiche de façon claire beaucoup d’informations, et les six onglets en bas sont configurables par l’utilisateur afin d’atteindre n’importe quelle page/menu du Genos

À droite de l’écran, on trouve six boutons de passerelle qui vous donnent accès aux différents modes du Genos. Home, comme vous pouvez vous y attendre, vous ramène à l’écran principal, alors que style se comporte comme si vous aviez touché le nom de style sur l’écran. Le bouton Voice fournit une vue d’ensemble complète des paramètres vocaux, tels que le volume, le panoramique, l’octave, l’égaliseur, l’effet d’insert et envoie au Chorus et à la réverbération. La passerelle Song fournit plus de paramètres que le bouton de l’écran d’accueil. Le bouton playlist permet de mettre vos enregistrements et chansons dans une liste pour faciliter l’accès pendant les concerts.
Sous les boutons de la passerelle se trouvent six boutons assignables que vous pouvez utiliser pour rappeler n’importe quelle page ou fonction du menu, ou pour contrôler les fonctions de mixage, les commandes d’accompagnement, etc. Ces commandes du panneau avant permettent de simplifier l’usage du Genos tout en donnant accès à de multiples fonctionnalités. Félicitations à l’équipe de conception de Yamaha.
Le Genos est équipé d’un clavier organtouch FSX à 76 touches avec aftertouch. Il est très agréable et bien équilibré. Le Pitch Bend et la modulation sont disponibles à partir d’un seul joystick bidirectionnel, un bouton de modulation-Hold pour verrouiller la valeur de la modalité est situé à proximité du joystick. Le contrôle expressif est également amélioré avec trois commutateurs d’articulation (pour le contrôle du son), un bouton assignables (également étiqueté comme un contrôle de vitesse de haut-parleur rotatif), des commandes d’octave et de transposition dédiées, et trois entrées de pédale assignables (deux commutateurs et un balayage).
En plus de ces prises de pédale, le panneau arrière comprend les sorties stéréo principales, quatre entrées analogiques supplémentaires, et deux entrée audio, le tout sur jacks 1/4 « . L’entrée micro est une prise combo XLR/1/4  » avec alimentation fantôme commutable + 48V. Vous trouverez également deux jeux d’e/s MIDI, deux ports USB et une sortie numérique coaxiale (S/PDIF). Le Genos est légèrement plus petit et plus léger que le Tyros.

J’entends des voix

Le Genos est livré avec plus de 1 650 sons (Voices) et 58 Drum/SFX kits. La polyphonie de l’instrument est de 128 notes, et vous pouvez utiliser un autre lot de 128 notes pour les expansions Yamaha et vos échantillons personnalisés.
À noter que les voix des Genos ne sont pas profondément modifiables. Les contrôles de base de coupure de filtre/résonance et d’amp-enveloppe sont disponibles avec la modulation (augmentation/diminution) et les configurations d’aftertouch, mais il n’y a aucun peaufinage supplémentaire disponible et seulement des capacités d’édition limitées. Mais parce que tout le Tyros 5 est disponible dans le Genos, je vais me concentrer, ici, sur ce qui est nouveau.
Par exemple, il y a deux nouveaux Pianos: le haut-de-gamme de concert CFX de Yamaha et le C7 grand. Ils semblent tous les deux être stéréo 4 voies, avec une résonance ajustable sous forme d’effet. Les presets sont agréables, et j’ai pu façonner une gamme d’autres tonalités en utilisant l’égaliseur 2 bandes, peaufiner la coupure du filtre et profiter de la richesse des effets internes.
Les pianos électriques semblent avoir été retravaillés à partir de ceux des Tyros et incluent maintenant les bruits qui ajoutent du réalisme aux modèles électro-mécaniques. Pour les Rhodes et les Wurlies, déplacez le joystick vers l’avant et vous estomper le corps du son pour accentuer ces bruits encore plus. Il y a seulement un type de Rhodes, tandis que la gamme des variantes de DX a été élargie tout comme le Wurly, le clavecin, et le CP-80. Tous sont vraiment agréables à jouer. Vous en voulez plus ? Vous serez en mesure d’obtenir des packs d’extension dans un proche avenir.

Panneau arrière

Le design épuré du Genos se profile jusqu’à son panneau arrière. Vous trouverez ici les différentes sorties du Genos : sorties haut-parleur gauche et droite, les sorties principales, les quatre entrées audio supplémentaires, des entrées stéréo et une prise micro à alimentation fantôme sont positionnées ensemble sur la droite.
Avec les orgues, Yamaha a réglé un problème rencontré avec le Tyros : la tonalité d’orgue échantillonné était bruyante dans les basses fréquences. Globalement les sonorités des orgues ont été peaufinées.
Les cordes déjà excellentes, disposent maintenant d’un choix supplémentaire appelé KinoStrings, et ils sont merveilleux. Ils ont été échantillonnés avec le bon panoramique/placement des musiciens, et sont un peu plus agressif et plus épais que les cordes « de Seattle ».
Le Genos intègre aussi quelques nouveaux instruments acoustiques dont les sonorités semblent naturelles. Beaucoup de nouveaux sons de synthé sont également inclus, à la fois vintage et modernes.
Cela nous amène à la dernière catégorie de sons, le nouveau Revo Drums, qui utilisent des affectations d’échantillons RoundRobin pour apporter un réalisme accru à vos pistes. Les différents kits et pièces sont tous excellents.
De façon générale les sons du Genos sont superbes. Avec le nouveau circuit de conversion D-to-A de Yamaha, la fidélité est de qualité audiophile.

Effets abondants

Le Genos embarque également beaucoup d’effets puissants. En plus du Master Reverb et Chorus global, et un compresseur et EQ 8 bandes lié aux sorties générales, l’instrument offre 28 blocs d’effets d’insert, c’est énorme ! Conceptuellement, ils sont destinés à enrichir chaque partie jouable par le Genos (parties à droite, pièces d’accompagnement, les deux pistes individuelles dans une chanson, l’entrée micro, et ainsi de suite), mais il n’y a rien qui vous empêche de combiner plusieurs effets sur une partie en particulier.
Bien qu’aucune des voix d’usine ne profite de cela, vous pouvez affecter bon nombre d’effet à la voix issue du micro lorsque vous chantez. La bibliothèque d’effets est excellente et nécessite de se familiariser avec le clavier, mais le résultat vaut la peine.

Double personnalité

Le Genos dispose de quatre voix prêtes à jouer à tout moment. Trois sont affectées à une zone couverte par la main droite tandis que la dernière, sur l’extrémité inférieure du clavier, sert à la main gauche. Les boutons du panneau avant permettent de basculer facilement les sons et de créer des configurations en couches et fractionnées. Vous pouvez définir le point de fractionnement pour le son inférieur comme pour les 3 zones supérieures.
Dans une implémentation unique, la sélection de l’un des trois sons de la main droite ignore le point de fractionnement et vous donne accès à la gamme complète: lorsque vous utilisez une zone en conjonction avec un autre, la scission devient alors active, de sorte que vous bénéficiez de l’avantage de la pleine gamme de jeu et zoné jouer de façon interactive. Vous pouvez même définir une plage distincte pour déclencher l’accompagnement (ou la définir au plus bas E si vous n’avez pas besoin de l’utiliser), ce qui signifie que vous pouvez définir trois zones pour votre jeu en direct, avec la zone médiane capable d’être une couche. Quatre de ces paramètres Multisons sont disponibles et peuvent être sauvegardés/rappelés en tant que paramètre One Touch. Si vous avez besoin de plus, vous pouvez les rappeler en utilisant l’une des mémoires d’enregistrement des dix boutons dédiés sur le panneau avant.
Les musiciens en live utilisent souvent une zone pour déclencher un effet sonore de synthé ou une partie échantillonnée. Le Genos a quatre boutons multi pad qui peuvent être utilisés pour jouer des phrases MIDI ou audio. Les phrases peuvent jouer une seule fois ou en boucle.
L’arpégiateur dispose d’une belle bibliothèque de motifs et d’accords, vous pouvez facilement vous faire accompagner par du picking ou du strumming à la guitare par exemple.
Le Genos est un arrangeur puissant qui délivre 550 styles, couvrant à peu près tous les genres de musique que vous pourriez souhaiter, et ils sont uniformément excellents, authentiques et programmés avec goût. Vous pouvez avoir un contrôle complet sur votre arrangement si vous souhaitez sortir des morceaux de référence ayant inspiré les différents styles. Vous disposez de trois intros, de quatre variations avec des remplissages associés, de breaks, et de trois fin pour vos morceaux.
En outre, les curseurs et les boutons facilitent le mixage de la bande en temps réel, et vous pouvez facilement couper les parties de morceaux si vous le souhaitez. Vous pouvez modifier les styles fournis, et j’aime vraiment le mode d’assemblage, qui vous permet de greffer des phrases de différentes parties de style pour créer un nouvel hybride. J’aime aussi les commandes d’édition Groove, Dynamics et Velocity qui vous permettent de façonner le feeling et la dynamique d’une partie à l’oreille.

Partenaire pour l’écriture de vos chansons

Genos intègre un séquenceur MIDI 16 pistes qui peut enregistrer et éditer les parties générées par le moteur d’accompagnement, en plus des parties de droite et multi-pads (figure 3). Cela peut être fait en un seul passage ou bien partie par partie. Vous avez la possibilité d’essayer différentes idées d’accords avec différents Grooves. Une fois vos accords plaqués, le Genos vous permettent d’essayer une idée, de revenir en arrière et de changer un type d’accord et chaque fois que la «bande» jouera votre nouvelle idée.

Dans le séquenceur MIDI, vous pouvez entrer et éditer une piste d’accords pour créer votre idée de chanson, et essayer les modifications apportées à vos accords et aux contrôles de styles. La bande d’accompagnement est prête à jouer chaque idée que vous lui inculquez.

Une fois que vous avez structuré votre chanson, vous pouvez y ajouter de nouvelles parties en temps réel. Si vous chantez ou jouez d’un autre instrument, vous pouvez l’intégrer dans une piste audio stéréo.
A noter que le Genos dispose d’une interface iDevice. Par exemple, l’application Chord Tracker de Yamaha analyse les accords d’un fichier audio ou d’un morceau pour créer un diagramme d’accords de base. Choisissez « Envoyer à l’instrument » et il va télécharger un fichier de séquence pour le Genos sur WiFi qui va piloter le moteur d’accompagnement et jouer la chanson, dans n’importe quel style que vous voulez.
Points forts du Genos
Qualité sonore irréprochable. Excellents sons et styles. Effets abondants. Mémoire suffisante pour les échantillons, les extensions sonores et les styles.
Limitations
Cher. Montage sonore marginal. Certaines opérations sont complexes à mettre en oeuvre.

Répondre/Commenter

Veuillez saisir votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici